Biographie

 

Observateur patient du réel, Jean-François Lemire questionne le théâtre de la condition humaine contemporaine, qu’il illustre par le biais d’une photographie à mi-chemin entre la photo d’art et le documentaire. Lemire cherche des zones/espaces de bouleversements, où se vivent des enjeux humains et environnementaux pour révéler le théâtre d’une histoire qui s’écrit.

 

Il effectue de nombreuses recherches avant de s’inviter dans des univers peu accessibles, qui sont les scènes de bouleversements environnementaux, économiques ou politiques. À l’instar d’un spectateur muni d’une caméra, Lemire privilégie trois créneaux photographiques : une photo paysagiste qui constate et relate l’histoire des lieux altérés par l’activité humaine ; des situations de crises, des conflits et leurs impacts sur une collectivité; et enfin quelques portraits d’individus qui se livrent à la caméra et révèlent des enjeux humains, spécifiques à un microcosme donné. Qu’il s’agisse d’une centrale nucléaire (Parcels of power / Particules par millions), d’un conflit (Syrie), d’un cataclysme naturel (Haïti) ou d’un drame humain (Détroit), J-F Lemire traite chaque photo comme une pièce à conviction qui révèle une parcelle de la réalité contemporaine.